Effectifs actuels

367 femelles

104 éleveurs

5 éleveurs-transformateurs professionnels.

Carte d’identité de la race

  • Taille : Jusqu’à 1,40m environ au garrot - Poids vif moyen : environ 500kg (vaches) – 650  à 800 kg (taureaux)
  • Robe zain froment, clair ou foncé et parfois pie – cornes en croissant relevé.

Berceau de race : Région comprise entre Paimpol et Saint-Brieuc

Les atouts de la Froment du Léon

  • Une vache très douce et docile, appelée "vache à madame" ou "vache des châteaux" car particulièrement appréciée des châtelains à l’époque
  • Rusticité, très bonne adaptation au plein air
  • Un lait particulièrement riche et de qualité : Richesse en bêta-carotène à l’origine de la couleur du beurre "bouton d’or", presque orange. Forte teneur en acides gras, Grande taille et quantité de globules gras donnant une excellente teneur de crème.

Repères technico-économiques

Lire la fiche technique 2014 "Froment du Léon"

Acheter ou vendre une Froment du Léon

  • Contact du bénévole de l'association en charge de la diffusion des annonces d'achat/vente : Kévin Lorguillous - vinke999[at]wanadoo.fr - 06 79 42 65 50
  • Pour un projet d'installation professionnelle : contactez la Fédération des Races de Bretagne

Son histoire en quelques dates clés...

19 ème siècle : Du type bovin breton, est sélectionnée progressivement une population à robe blonde ou froment et à robe rouge (future pie rouge des plaines), plus grande que la variété de l’intérieur des terres. La race est génétiquement proche des races des  îles Anglo-Normandes : la Jersiaise, dont elle serait cousine, et la Guernesey,  dont elle serait une ancêtre (ou l’inverse, on ne sait pas exactement). On parle de race « Léonarde » ou « Léonnaise ».

1907 : Création du livre généalogique de la race Froment du Léon à Saint-Brieuc ; 35 000 vaches sont alors recensées.

1914 : la Froment du Léon est présentée pour la première fois au Concours Général de Paris.

1932 : La chute des effectifs démarre : 25 000 vaches sont recensées en 1932, puis 5000 en 1962, et seulement 2 500 en 1968.

1939 : La race n’est plus présentée au Concours Général Agricole.

Années 50 : Les éleveurs de Froment du Léon, très actifs, sont les pionniers de la création du Syndicat du contrôle laitier dans les Côtes d’Armor.

1961 : 58 sujets sont présentés au Concours de Saint-Brieuc, mais la race est très en danger. Les éleveurs décident d’importer de la semence de taureaux Guernesey pour aider à sauvegarder la race.

1964 : Les premières inséminations de Froment sont réalisées avec des paillettes de taureaux Guernesey.

1978 : On retrouve quelques spécimens dans la Région du Goëlo (Etables-sur-mer, Binic), permettant le sauvetage de la race. Une quarantaine de vaches et 4 taureaux subsistent.

1980 : Création d’un code race pour la Froment du Léon

1981 : Entrée de 4 taureaux Froment du Léon au Centre d'Insémination Artificielle de Créhen (22)

1994 : Le syndicat d’éleveurs froment du Léon est créé, sous l’impulsion de Jean Sergent, technicien au Parc Naturel Régional d'Armorique.

Historique et missions de l'association de race

Le syndicat des éleveurs Froment du Léon, créé depuis 1974, s'emploie a la mise en œuvre d'une politique de soutien à l'élevage visant a développer les effectifs de race, par une prise en charge financière des IA en race pure et le versement d'une prime de conservation à la génisse filiée de 1 an. Il participe à des actions de promotion et de communication (Salons, portes ouvertes…).L'encadrement zootechnique et génétique est assure par l'Organisme de Sélection "races bovines en conservation", dont la direction est assurée par l’Institut de l’élevage.

Parmi les projets en cours :

  • Volonté de toucher les jeunes en installation : récupération d'un troupeau laitier utilisé en élevage professionnel pour favoriser une installation

  • Dynamisation de la vie du syndicat

  • Inscription de la Froment du Léon en produit sentinelle Slow Food

  • Réflexion sur un travail/une formation sur la qualité du lait

  • Participation au projet VARAPE "Valorisation des Races à Petits Effectifs par les Circuits courts"

Effectifs actuels

367 femelles

104 éleveurs

5 éleveurs-transformateurs professionnels.